FANDOM


Le sujet de cet article apparaît dans Call of Duty: Black Ops. Le sujet de cet article apparaît dans Call of Duty: Black Ops (Nintendo DS). Le sujet de cet article apparaît dans Call of Duty: Black Ops II. Le sujet de cet article apparaît dans Call of Duty: Black Ops Declassified



Les nombres Mason... Que signifient-ils ?
— L’interrogatoire d'Alex Mason.


Alex Mason est un agent de la Central Intelligence Agency (C.I.A.) et un ancien Capitaine des Marines de l'United States Marines Corps (U.S.M.C).

Il est le protagoniste principal de Call of Duty: Black Ops ainsi que le second protagoniste de Call of Duty: Black Ops II.  C'est également un personnage non-jouable de Call of Duty: Black Ops DS et en tant qu'un personnage jouable dans Call of Duty: Black Ops Declassified.

HistoireModifier

Enfance et carrière militaireModifier

Alex Mason est né le 3 juin 1933 à Fairbanks , en Alaska , aux États Unis . Il a été élevé par une mère non nommée et son père Dot Mason . La proximité de son domicile avec la Russie communiste a fait qu'il a été très marqué par la Guerre Froide ; plus que la plupart des Americains . Haïssant le systeme communiste , il se range du côté de l' U.S.M.C . Il passe sa jeunesse à chasser des grizzly et des élans avec son père . Il est donc très à l'aise dans les environnements froids et enneigés

Dès l'âge de 23 ans , il est le premier a gagner la coupe de la Wimbledon Cup . Il est donc bien integrées . Deux ans plus tard , il rejoint les Marines aux Forces Spéciales ; et se lie très vite à un dénommé Frank Woods. Mason montre alors une implication marquée, de part son caractère impulsif. Woods le sait bien et tente de le calmer parfois.

Service durant la guerre de CoréeModifier

Au début des années 1950, Alex Mason sert l'U.S.M.C. en Corée du Sud. Peu après, il rejoint la Central Intelligence Agency (C.I.A.). 

InterrogatoireModifier

En 1968, Mason se réveille dans une salle d'interrogatoire, parlant à deux hommes qui lui sont alors inconnus, et dont la voix est modifiée. Il est torturé pour qu'il se souvienne de son passé, car selon ses deux interrogateurs, dans ses souvenirs se cache la clé qui permettrait d'empêcher une attaque contre l'Occident. Il ne comprend pas pourquoi les deux hommes veulent tant qu'il se souvienne ; Alex est amnésique. Peu à peu, les souvenirs lui reviennent, et il raconte son histoire aux deux hommes, au fur-et-à-mesure...

L'attaque de la Baie des Cochons et Première CaptureModifier

BO-Castro-mort.png

Mason tuant le sosie de Castro d'une balle dans la tête durant l'attaque de la Baie des Cochons.

Prêt à écrire l'Histoire ?
— Frank Woods à Mason avant d'assassiner Fidel Castro.

Mason se souvient qu'en 1961, lui et Woods ont été envoyés avec leur coéquipier Joseph Bowman à la Baie des Cochons, à Cuba, dans le cadre d'une opération de la C.I.A., sous le nom d'Opération 40. L'objectif de la mission était d'assassiner le dirigeant cubain, Fidel Castro. Bowman, Woods et Mason sont parvenus à infiltrer le complexe où se cachait Castro, puis ont pris d'assaut ses hommes avant d'entrer dans une pièce où se cachait le Cubain. Mason a tué d'une balle dans la tête le dirigeant cubain, qui a pris une femme en bouclier humain. Woods, Bowman et lui-même se sont ensuite enfuis de la Baie des Cochons en avion, mais n'ont pas réussi à décoller à cause de véhicules qui bloquaient la piste de l'aérodrome. Mason, héroïque, a sauté de l'avion, puis pris les commandes d'une tourelle anti-aérienne pour détruire les véhicules, permettant à ses amis de s'échapper, mais il se fait capturer par les Cubains.

Lorsqu'il se réveille de sa convalescence (dans son souvenir), Mason est à terre, faisant face à un navire, et trois hommes. Ces trois hommes sont Nikita Dragovitch, son bras droit Lev Kravchenko et Fidel Castro, supposé mort. Ce dernier lui explique qu'un sosie avait pris sa place pendant l'Opération 40. 

VorkutaModifier

Il [Dragovitch] m'a envoyé dans un camp de travail russe... Un enfer, appelé Vorkuta...
— Alex Mason durant son interrogatoire.
BO-Reznov-Prisonnier&Mason-Vorkuta.png

Reznov disant à un prisonnier de Vorkuta qu'il a confiance en Mason.

Alex se rappelle que Dragovitch l'a envoyé à Vorkuta, un camp de travail russe. Là-bas, Mason fait la rencontre de Viktor Reznov, un vétéran de la Seconde Guerre Mondiale. Un jour, lui et d'autres prisonniers mettent au point un plan composé de huit phases pour s'évader. Ils parviennent à s'échapper à moto, malgré de lourdes pertes chez les gardes et les prisonniers. Mason saute sur le toit d'un train quittant la région depuis un véhicule, mais Reznov n'y parvient pas et se fait arrêter.


Obligations familialesModifier

Quelques temps après, Mason rejoint à nouveau les Forces Spéciales. Puis, son père, Dot, lui envoie des lettres auxquelles son fils ne répond jamais. Il le croit mort à Vorkouta, et la soeur d'Alex, Marion, lui dit qu'il peut venir vivre avec elle s'il en a besoin. Mais son frère n'en fait rien, et ne voit pas les lettres.

Rencontre avec JFK et infiltration à BaïkonourModifier

BO-JFK-DDLD.png

John Fitzgerald Kennedy donnant ses ordres à Mason au Pentagone.

C'est Weaver. Ils l'ont chopé...
— Mason à Woods pendant l'attaque du cosmodrome.

De retour aux États-Unis, Mason a un nouveau contact : Jason Hudson, un agent de la C.I.A. qui l'escorte jusqu'au Pentagone, à Washington. Là-bas, ils rencontrent le secrétaire de la Défense, Robert McNamara, qui les conduit jusqu'au Président John Fitzgerald Kennedy. Ce dernier confie en personne la tâche, à Mason et son équipe, de saboter le programme de lancement de fusées soviétique, et d'assassiner Dragovitch, celui qui a envoyé Mason à Vorkouta et qui projette d'attaquer les États-Unis et l'Occident. 

BO-Mason&Woods-Cosmodrome.png

Le 17 novembre 1963, Mason, Woods, Bowman, Brooks et Grigori Weaver infiltrent le cosmodrome soviétique de Baïkonour, au Kazakhstan. Malheureusement, Weaver est compromis : il se fait capturer par Kravchenko, le bras droit de Dragovitch, qui demande à Mason et les autres de se rendre s'ils veulent éviter la mort de leur collègue. Weaver se fait crever un oeil par Kravchenko ; ses alliés parviennent à le secourir en se déguisant en soldats du cosmodrome. Le groupe Ascension, l'équipe de scientifiques qui travaillent sur les fusées, sont éliminés par Mason et son équipe. Mais une fusée décolle et Alex la détruit en vole avec des roquettes Walkyrie. Ensuite, l'équipe poursuit Dragovitch qui tente de fuir, puis détruisent son véhicule.

De retour dans le présent, Mason raconte à ses interrogateurs qu'il savait étrangement que Dragovitch était en vie. Puis d'autres souvenirs lui reviennent...

Mort de Kennedy et emprisonnement à CubaModifier

En 1963, J.F.K. meurt à Dallas, aux États-Unis, assassiné d'une balle dans la tête. Plus tard, Mason est emprisonné avec le Sergent Michael Shaw à Cuba, mais parvient à s'évader d'une manière non mentionnée.

Missions au Viêtnam, au Laos et traque de KravchenkoModifier

BO-Mason-Woods-Hudson-KheSanh.png

Les retrouvailles de Mason et Woods, aux côtés de Hudson.

T'as une sale mine, Woods !
— Mason retrouvant Woods à la base de Khe Sanh, au Viêtnam.

En 1968, cinq ans après les évènements de Baïkonour (mais quelques temps avant qu'il ne soit interrogé), Mason rejoint à nouveau les Forces Spéciales, et plus précisément l'unité commandée par son vieil ami Frank Woods, aux côtés de Bowman. Mason et Jason Hudson sont envoyés à Khe Sanh, une base majeure de l'armée américaine au Viêtnam. Là-bas, ils y retrouvent Woods. Leur mission est d'aller à Hué, une grande ville du pays, pour y trouver un transfuge russe ayant des informations sur Dragovitch. Mais la base est attaquée, et Hudson, Woods et Mason restent pour la défendre. Ils retrouvent Bowman à la fin de l'attaque. 

Après ces évènements, une forte offensive est lancée sur la ville d'Hué pour récupérer un dossier contenant des informations importantes sur Dragovitch. Avec de nombreux Marines, l'équipe de Mason et Woods est envoyée pour récupérer le dossier. Mais leur hélicoptère est abattu par la D.C.A. et Woods et Alex progressent jusqu'au transfuge, trouvant Bowman au passage et éliminant les Viêt-Congs.

Lorsque Mason entre dans la pièce où doit se trouver le transfuge, il voit un corps sans vie, un grand écran où défilent des images et des plans concernant Dragovitch, puis il se fait soudainement attaquer par un Viêt-Cong. Un homme sauve Mason de la mort ; il s'agit, à sa grande surprise, de Viktor Reznov, celui qui l'avait aidé à s'évader de Vorkuta. C'est lui le transfuge ; il remet les informations à Mason. Puis Reznov dit que trois hommes doivent mourir : Dragovitch, Kravchenko, et un certain Steiner. Puis l'équipe et Reznov fuient Hué par bateau, l'information en poche. En réalité, Dragovitch projette d'utiliser une arme dévastatrice, un gaz mortel appelé le Nova 6

Mason raconte ensuite que la précédente opération avait amené l'équipe au nord du Viêtnam. Leur hélicoptère était une nouvelle fois abattu, mais Mason et les autres étaient parvenus à s'échapper puis à infiltrer un village Viêt-Cong, avant d'aller dans les tunnels souterrains pour chercher des traces de présence soviétique. Reznov et Mason parviennent alors à localiser un avion-cargo qui contiendrait leur cible, le Nova 6. Mason, Woods, Reznov et Bowman, accompagnés d'autres Marines, remontent la rivière en bateau et rejoignent le site du crash. Les Spetnaz s'invitent et l'équipe se fait capturer. 

Mason, Woods et Bowman se retrouvent dans un camp souterrain Viêt-Cong. Un contact soviétique est aussi présent sur les lieux. Les trois hommes sont forcés à jouer à la roulette russe, encerclés par le contact russe et les Viêt-Congs. Bowman insulte le contact russe qui lui frappe le crâne avec une barre en fer, le tuant sur le coup. Alex est alors enragé comme jamais, et Woods prend la place de Bowman pour que le jeu continue. Il tire mais la balle ne sort pas ; la mort l'a évité de justesse. Le barillet est à nouveau tourné ; c'est au tour de Mason. Ce dernier se lève brusquement, tire sur le Viêt-Cong à ses côtés, prend son pistolet et abat les autres tandis que Woods désarme les hommes derrière Mason. Le contact soviétique s'enfuit et les deux hommes le retrouvent et l'abattent.  

Ensuite, Mason et Woods volent un Hind et vont jusqu'à la base de Kravchenko, pour venger Bowman et mettre un terme à l'existence du bras droit de Dragovitch. En détruisant des structures ennemies sur le chemin, ainsi que des hélicoptères hostiles, les deux hommes parviennent à se poser près de la base de Kravchenko, puis à attaquer la base. À l'intérieur, ils libèrent des Marines faits prisonniers en même temps qu'eux, sur le site du crash quelques temps auparavant. Parmi eux, Mason retrouve Reznov. Ils progressent tous ensemble jusqu'à Kravchenko en tuant tous ses hommes.

Alex entre dans une pièce blindée où se cache le bras droit de Dragovitch, mais celui-ci le met à terre et le frappe. Woods intervient et se bat avec Kravchenko, mais ce dernier prend le dessus et l'ami de Mason est lui aussi à terre. Ce dernier est à nouveau frappé par Kravchenko, qui est attaqué par derrière de la main de Woods : il lui plante un couteau dans le dos ; mais Kravchenko dégoupille une grenade pour qu'il meure avec les deux hommes.  Woods, héroïque, saute avec le Soviétique par la fenêtre. La grenade explose ; les deux hommes sont supposés morts.

Traque du Dr. SteinerModifier

Steiner était sur Renaissance ! On était obligés de tuer Steiner !
— Mason à ses interrogateurs avant de se souvenir de ce qu'il s'est passé sur l'île de la Renaissance.

Mason se rappelle ensuite avoir exploré la piste de Friedrich Steiner, le scientifique nazi qui a créé le Nova 6. Il s'était rendu avec Reznov sur l'île de la Renaissance. Dans le même temps, Hudson et la C.I.A. avaient déjà interrogé le docteur Clarke, qui avait trouvé quelques composants pour l'arme chimique, dans Kowloon à Hong-Kong. Clarke, avant de se faire tuer, les avait mis sur la piste d'une base au Mont Yamantau, en Asie, ainsi que sur la piste des "nombres", le moyen de communication de Dragovitch pour communiquer avec les cellules dormantes. Là-bas, Hudson et son équipe avaient trouvé les emplacements des attaques de Nova 6 sur le sol américain. Un enregistrement de Steiner les avait conduit sur Renaissance.

De retour à la salle d'interrogatoireModifier

Mason se retrouve dans la salle d'interrogatoire dans le présent, toujours interrogé. Lorsque le deuxième homme, qui n'est autre que Jason Hudson entre pour le libérer, Mason lui met un coup de poing de sa mains fraichement libre, se défait et essaie de s'enfuire. Mais Hudson le rattrapant assomme Mason. Lorsqu'il se réveille, Hudson lui explique que Reznov n'était que dans son imaginations et qu'il a été manipulé. Mason se souvient de la transmitions et comprend que la source des nombres est le Rusalka, et que c'est là où il doit aller, pour tuer Dragovich et empêcher de mettre son plan à exécution(Nova 6).

Mort de DragovichModifier

Mason accompagné de Weaver, d'Hudson, de plusieurs Navy Seals et plusieurs hélicos prend d'assaut le bâteau. Cependant, un hélico de combat se retrouve face à Mason, il  l'élimine mais son hélico gravement touché se crashe. Cependant il arrive à sortir et à sauter sur le navire. Ils éliminent quelques ennemis puis deux hélicos ennemis arrivent, il prend le Roquette Valkyrie et détruit les hélicos. L'équipe continu d'avancer sur le navire puis rentre à l'intérieur. Ils tuent les ennemis puis découvrent la source d'émission du Nova 6, qui se trouve sous le bâteau. Ils infiltrent donc la source d'émission, tuent les ennemis jusqu'à qu'il suspende l'émission. Quand il se retourne après avoir arrêté l'emission, il voit Dragovich, mais lorsqu'il s'apprête à tuer Mason, Hudson lui tire une balle dans l'épaule ce qui lui enlève l'attention sur Mason, Mason en profite donc pour l'attraper et l'etrangler. Une fois mort, Mason et Hudson peuvent s'enfuir du navire. Une fois à la surface Weaver l'accueille et lui dit: "C'est fini,on a gagné".

La naissance de son filsModifier

En 1979,son fils David Mason est né. Alex part vivre avec son fils et sa femme en Alaska.

Victoire PyrrhiqueModifier

En 1986, Mason reprends du service et appelle Jason Hudson pour secourir leur vieil ami Frank Woods, qui a été capturée par un trafiquant d'armes nicaraguayen, Raul Menendez, et combat dans la Guerre Civile en Angola au côté de Jonas Savimbi. La mission débute avec Alex Mason tentant en vain de sauver un de ses alliés Angolais, qui est pris au piège dans un Buffalo détruit et brûle à mort. Mason demande à Savimbi pour aider son allié piégé, mais Savimbi remarque qu'il est trop tard pour le sauver, qu'il est déjà mort, brûlé. Après avoir donner une machette à Mason, Savimbi rassemble ses troupes, leur disant que la fin des tirs de mortiers annonçait l'attaque du MPLA contre la milice de Savimbi et de se préparer à contre-attaquer le MPLA. Mason réussit à tuer les ennemis ainsi que détruirent des chars à l'aide d'une Alouette III piloté par Hudson. Ce même hélico allié se pose, et eméne Mason et Hudson à 2 kms au nord du champ de bataille. Une fois arrivés, ils tuent les ennemis sur le bâteau, détruient des navires voulant les aborder et libèrent Woods du cachot avec des hommes en décomposition. Une fois sortis de la caisse, un hélico de combat les attaque, Mason prend donc un Roquette Valkyrie et détruit l'hélico, mais en tombant l'hélico détruit leur navire aussi. Ils nagent vers la rive et se dirige vers un camp de concentration dirigé par Raul Menendez, ils essaient de donner une onde radio à Savimbi pour partir. Il se retrouve face à Menendez et le menace d'envoyer une onde radio sinon il serait mort. Les gardes de Menendez arrivent et leur chef leur dit de ne pas bouger. Lorsque Menendez sort une grenade, Mason lui tire une balle dans l'oeil et s'enfuit avec Hudson et Woods dans l'hélico de Savimbi.

La mission en AfghanistanModifier

Mason,Woods et Hudson furent pris au piège par des alliés de Menendez.C'est là qu'ils recroisent Kravchenko,qu'ils l'interrogent mais lorsque qu'ils comprirent que c'était un piège,Woods le tue et ils furent piégés et envoyés en plein désert.C'est là que Mason revoit Reznov et ils s'enfuirent d'une façon inconnue....

La mission au NicaraguaModifier

Toujours en 1986,Mason accompagné de Woods ayant une certaine haine pour Menendez et de Hudson vont au Nicaragua arrêter Menendez qui est chez lui accompagné de sa soeur. Mason et Woods passent dans le labo de cocaine de Menendez et Mason trouve un dossier de la CIA. Lorsqu'ils arrivèrent chez lui pour le capturer,Woods voulu lui lancer une grenade mais Mason voulait l'empécher et elle atterrit dans la chambre tuant sa soeur.Au final, ils ne l'ont pas capturé et il disparut.

Le piège du PanamaModifier

En 1989, Mason accompagné de Woods devaient arrêter Manuel Noriega pour pouvoir trouver une piste sur Menendez. Une fois qu'ils ont capturés Noriega,ils devaient procéder à un échange. Noriega dit que c'est Menendez et qu'il faut le tuer mais Woods avait un doute et tira deux fois dans la jambe de "Menendez". Une fois fait, Noriega et Woods sont allés au lieu de l'échange. Woods découvre que la cible n'était autre que Mason et se fit tirer dessus à coup de SPAS-12 par Menendez dans les jambes. Là où Menendez avait rassemblés David Mason, son père supposé mort, Woods et Hudson, Menendez demanda lequel de Woods et Hudson voulait mourir en menaçant David. Hudson a dit qu'il avait deux enfants et se fit tuer par Menendez.


AnecdotesModifier

  • Il semblerait que Alex Mason ne soit pas officiellement mort car dans une cinématique d'introduction de Call of Duty Black Ops 2, on voit David Mason (enfant, dans la mission "Souffrance") et Alex par terre sans impact de balle sur la tete (sans ça Alex Mason est vivant) ce qui semblerait prouver qu'il ne serait pas officiellement mort. Cependant on ne voit pas cette cinématique sur toute les consoles de jeux.
  • Dans la carte multijoueur Nuketown, une des deux maisons comporte l'inscription "Mason" sur sa boite aux lettres. L'autre maison correspond à Frank Woods.
  • Son père, Dot Mason, aurait participé à l'assaut de l'Atoll de Makin (au Japon), qui est représenté comme étant la première mission de Call of Duty : World at War. C'est alors pour ça qu'il a gagné la Purple Heart.

Choix (Mauvais)Modifier

Dans Call of Duty Black Ops 2 dans la campagne il y a beaucoup de choix :

(Dans la mission "Vieilles Blessures"), les nombres disent à Mason de tuer Kravchenko et celui-ci ne résiste pas.

(Dans la mission "Temps et Destinée"), Mason ne trouve pas le dossier de la CIA dans le labo de cocaine de Menendez. 

Le choix majeur (destiné à Woods) :

(Dans la mission "Souffrance"), Woods tire dans la tete à "Menendez" (l'homme au sac sur la tete) qui se révèle etre Mason; Woods a tué accidentellement son meilleur ami.

Notes : ces scénarios ne sont pas officiels, ce sont juste les mauvais choix.

GalerieModifier

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard